Retraite
Dossier

Comment investir à partir d’une assurance-vie ?

par La rédaction - le 02/03/2016

Un contrat d’assurance-vie permet en principe d’investir sur des supports assez variés. On parle de contrats multisupports par opposition aux contrats monosupports investis dans un fonds en euros. Selon les contrats, le choix est limité à quelques fonds ou bien élargi à plus d’une centaine. Cela peut être un critère de choix entre deux contrats ayant des frais et des modalités de fonctionnement très proche. La notice du contrat d’assurance-vie précise l’ensemble des fonds et supports éligibles. On parle aussi d’unité de compte.

 

L’univers des unités de compte permet de diversifier son épargne tant en fonction des secteurs que des thèmes ou nature juridiques des supports. Actions, obligations, matières premières, devises, Sicav, Fonds commun de placements, SCPI, Trackers, ETF… Vous pouvez investir à long terme tout en vous couvrant des aléas de court terme pour obtenir une performance satisfaisante. Sauf à faire appel à professionnel, il convient d’éviter d’être investi en direct en actions ou obligations et de préférer des fonds actions, des fonds obligataires ou des fonds diversifiés. Ces derniers sont suivis au quotidien par des équipes de gestion expérimentées. Ces dernières paraissent mieux armé qu’un particulier seul pour panacher votre épargne entre les actions, les obligations, les devises, et les matières premières. Et dans ces thématiques savoir quel acteur offre le plus de potentiel au regard de la conjoncture.

 

Si vous ne vous sentez pas à l’aise pour choisir tel ou tel fonds, les dernières versions de contrats d’assurance-vie s’enrichissent de formule de gestion en complément de la gestion libre. D’un côté, il y a la gestion pilotée. Selon votre profil de risque et votre objectif de rendement, vous investissez sur une poche de fonds dits “prudent”, “équilibrés” et “dynamique”. Mais vous gardez une partie de la décision d’investir. D’un autre côté, il y a la gestion sous mandat. Là, vous léguez à un professionnel le soin de gérer votre contrat et de décider pour vous sur la base d’objectifs validés avec vous. A chaque arbitrage, il se doit de vous avertir et de vous expliquer pourquoi il achète, se renforce, s’allège ou vend un support. Autant la gestion pilotée peut concerné tous les souscripteurs, même si parfois il existe un montant d’épargne minimum à gérer, autant la gestion sous mandat est réservée pour la clientèle ayant plusieurs centaines de milliers d’euros à placer.

Article précédent

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de Fiducée Gestion Privée et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fin de personnalisation des contenus, mesure d'audience, statistiques, partage sur les réseaux sociaux, profilage et publicité ciblée. En savoir plus

Ok, J'accepte