Retraite
Décryptage

Femmes : comment préparer au mieux sa retraite ?

par La rédaction - le 08/03/2016

Malgré des pensions de retraite plus basses que celles des hommes, les femmes anticipent peu leur départ en retraite. PERP, contrats Madelin, assurance vie, le recours aux produits d’épargne et de prévoyance est indispensable.

Bien que les écarts de pension entre les hommes et les femmes tendent à diminuer au fil des génération, toutes carrières confondues, les femmes perçoivent en moyenne des retraites d’un montant significativement inférieur à celles des hommes : 995 euros contre 1 672 euros de montant moyen mensuel brut). Carrières incomplètes et fortes inégalités salariales (1), les femmes liquident leur retraite avec en moyenne 13 trimestres de moins que les hommes, selon le treizième rapport du Conseil d’orientation des retraites paru en décembre 2015. Au sein de l’Union européenne, si on s’en tient au rapport “The Gender Gap in pensions in the EU”, la France occupe la sixième place sur le podium de l’inégalité des pensions, l’écart européen moyen des pensions est de 39 %.

Le législateur tente de pallier ces inégalités persistantes grâce notamment à la majoration de durée d’assurance pour enfant (MDA) et à la majoration de 10 % de la pension pour les mères de trois enfants. La réforme des retraites de 2014 a prévu des mesures favorables aux femmes comme la prise en compte intégrale des congés maternité. Par ailleurs, tous les trimestres de congé maternité comptent désormais pour l’attribution du départ anticipé pour carrières longues. Les carrières à temps partiel et à bas salaires, une situation qui concerne à 80 % les femmes, sont également mieux pris en compte.

De leur côté, les femmes anticipent peu leur départ en retraite, la baisse de leurs revenus et leur dépendance éventuelle. Elles préfèrent centrer leur stratégie patrimoniale sur les besoins immédiats du foyer : gérer les imprévus et répondre aux besoins du foyer. Pourtant, avec une durée de vie plus longue et des pensions de réversion sans cesse rabotées, il leur est indispensable de mettre au point une stratégie patrimoniale adaptée. Faute de produits spécifiques, tous les produits de prévoyance doivent être examinés. Les salariées peuvent se servir des plans d’épargne institués au sein de l’entreprise comme le Plan d’Epargne Entreprise (PEE) ou un Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif (PERCO) pour capitaliser en vue de leur retraite.

Autre solution : investir dans un plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP), un produit d’épargne à long terme qui permet d’obtenir à la retraite un revenu régulier complémentaire, reversé sous forme d’une rente viagère.

Les professionnelles indépendantes en souscrivant un contrat Madelin peuvent se constituer une épargne par des versements déductibles de leurs revenus professionnels. Lors du départ en retraite, le capital ainsi épargné est appréhendé sous forme de capital ou sous forme de rente. Au moment du décès du souscripteur, l’épargne non encore distribuée n’est pas perdue mais transmise aux bénéficiaires désignés avec une fiscalité avantageuse. Bien entendu les stratégies d’investissement en assurance-vie ou dans la pierre peuvent s’avérer très judicieuses. Dernière solution pour optimiser ses revenus le jour venu : opter pour le cumul emploi retraite qui permet de percevoir sa pension de retraite et des revenus professionnels.

 

 

La rédaction

Voir tous ses articles

Assurance-Vie

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de Fiducée Gestion Privée et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fin de personnalisation des contenus, mesure d'audience, statistiques, partage sur les réseaux sociaux, profilage et publicité ciblée. En savoir plus

Ok, J'accepte