Retraite
Décryptage

Choisir la retraite progressive à partir de 60 ans

par La rédaction - le 22/11/2016

Pour faciliter la transition entre emploi et retraite, les actifs peuvent utiliser le dispositif de la retraite progressive.

Le principe de la retraite progressive est simple, il consiste à percevoir une fraction de sa pension de retraite de base versée par le régime général de la sécurité sociale tout en exerçant son activité à temps partiel. Il est également possible de demander à bénéficier de la retraite progressive auprès des régimes de retraite complémentaire (Agirc-Arrco). La demande doit être adressée à la caisse du retraite du professionnel accompagnée du contrat de travail à temps partiel en cours d’exécution à la date d’effet de la retraite progressive, attestation de l’employeur faisant apparaître la durée du travail à temps plein applicable à l’entreprise et de justificatifs démontrant que le salarié n’exerce pas d’autre activités (déclaration sur l’honneur, certificat de radiation du RCS, le cas échéant etc… ).

Réunir trois conditions

Pour pouvoir bénéficier de la liquidation provisoire de la retraite progressive, le salarié du secteur privé doit être âgé d’au moins 60 ans, justifier d’une durée d’assurance retraite et de périodes reconnues équivalentes d’au moins 150 trimestres, prise en compte dans tous les régimes de retraite obligatoires auxquels il a cotisé, et exercer une activité à temps partiel. Ce temps partiel est fixé au minimum à 40% de la durée du travail applicable à l’entreprise et au maximum à 80% de cette même durée. Toutes ces conditions doivent être réunies. Il est à noter qu’il n’est pas possible de bénéficier de la retraite progressive lorsqu’on exerce plusieurs activités à temps partiel.

Le montant de la pension de retraite

Le montant de la pension versé par le régime général est calculé à titre provisoire. Il est calculé sur la base des droits déjà accumulés pour déterminer votre pension. Durant la retraite progressive, seule une fraction du montant déterminé par la caisse de retraite est perçu. Plus l’activité est réduite, plus la fraction perçue est élevée. En effet, cette fraction correspond à un ratio entre 100% et la durée de travail effectuée par rapport à la durée de travail à temps plein applicable à l’entreprise. Si la durée de travail effectuée est de 60% par rapport au temps plein, le professionnel percevra 40% du montant de la pension de retraite calculée par sa caisse de retraite.

La liquidation définitive des droits

Au moment de la liquidation définitive de la pension de retraite, la pension complète est recalculée en tenant compte du montant de la pension calculé initialement et des droits supplémentaires acquis durant la période d’activité à temps partiel. Le montant de la pension de retraite définitive ne peut pas être inférieur au montant de la retraite progressive calculée initialement. Avantage non négligeable, les trimestres effectués en retraite progressive au-delà du nombre de trimestres exigés pour le taux plein donnent droit à une surcote de 5% par an, soit 20 % en quatre ans.

 

 

 

La rédaction

Voir tous ses articles

Assurance-Vie

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de Fiducée Gestion Privée et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fin de personnalisation des contenus, mesure d'audience, statistiques, partage sur les réseaux sociaux, profilage et publicité ciblée. En savoir plus

Ok, J'accepte