Fiscalité
Dossier

« Amendement Coluche » : le plafond des dons défiscalisés relevé à 1000 euros

par La rédaction - le 29/04/2020

Pour soutenir la solidarité nationale envers les plus démunis, la générosité des particuliers qui effectuent des dons aux personnes en difficultés bénéficie d’un coup de pouce de l’État, par le renforcement de la réduction d’impôt dite « Coluche ».

Réduction IR-Don

Les dons effectués par les particuliers domiciliés en France ouvrent droit à une réduction d’impôt qui varie selon les bénéficiaires des dons. Selon le dispositif général, les dons versés à des organismes relevant d’une liste établie par la loi (fondation et associations reconnues d’utilité publique, établissements d’enseignement supérieur, œuvres ou d’organismes d’intérêt général ayant un caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial, culturel, etc…) ouvrent droit à une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66 % de leur montant, dans la limite de 20 % du revenu imposable.

Plafond porté à 1 000 euros

La réduction d’impôt s’élève à 75 % lorsque le don est effectué au profit d’organismes sans but lucratif qui procèdent à la fourniture gratuite de repas à des personnes en difficulté, qui contribuent à favoriser leur logement ou qui procèdent, à titre principal, à la fourniture gratuite des soins à des personnes en difficulté. En temps habituel ces versements sont retenus dans la limite de 537 euros par an. Exceptionnellement, ces versements sont retenus dans la limite de 1 000 euros pour l’imposition des revenus de l’année 2020.

Article précédent

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de Fiducée Gestion Privée et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fin de personnalisation des contenus, mesure d'audience, statistiques, partage sur les réseaux sociaux, profilage et publicité ciblée. En savoir plus

Ok, J'accepte