Fiscalité
Actus

Rénovation énergétique : le crédit d’impôt reconduit en 2017

par La rédaction - le 19/07/2016

Vos travaux de rénovation énergétique dans votre résidence principale peuvent en partie être pris en charge par l’Etat, sous la forme d’un crédit d’impôt. Le Gouvernement vient d’annoncer sa prolongation en 2017.

Propriétaires et locataires peuvent faire des économies d’énergie doublées d’économie fiscale : les travaux d’économies d’énergie et des équipements d’énergies renouvelables donnent droit au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), dont le Gouvernement annoncé la reconduction pour un an.

Habitation principale

D’abord crédit d’impôt pour le développement durable lors de sa création en 2005, rebaptisé en 2015, le CITE s’adresse aux propriétaires, locataires et occupants à titre gratuit, sans condition de ressources. Il concerne certains travaux réalisés dans l’habitation principale achevée depuis au moins deux ans. Il permet réduire leur impôt sur le revenu de 30 % de la dépense engagée pour des travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique.

La base du crédit d’impôt est calculé sur le prix, sur facture, des équipements et des matériaux, hors main-d’œuvre, sauf pour le cas particulier de la pose des matériaux d’isolation des parois opaques et la pose de l’échangeur de chaleur souterrain des pompes à chaleur géothermique. Ces dépenses sont prises en compte dans la limite de 8000 euros pour un contribuable, 16000 euros pour un couple soumis à imposition commune. Le montant peut être majoré de 400 euros par personne à charge sur une période de 5 ans.

Les équipements visés

Avant de lancer trop rapidement vos travaux de rénovation énergétique, vérifiez que les équipements, matériaux et appareils envisagés ouvrent bien droit au crédit d’impôt. Ils doivent figurer sur une liste dressée par l’administration. Isolation thermique, régulation de chauffage, double vitrage, équipements de production d’énergie renouvelable, compteurs d’individualisation des frais de chauffage ou d’eau etc…

La liste officielle indique les caractéristiques et critères techniques de performance propres à chaque équipement. Enfin, la loi vous impose de faire réaliser vos travaux par un professionnel « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE). Sachez que vous pouvez cumuler le CITE notamment avec l’éco-Prêt à Taux Zéro (éco-PTZ), les aides de l’Agence nationale pour l’habitat.

Le Gouvernement a annoncé la reconduction, pour un an du crédit d’impôt qui devait prendre fin le 31 décembre 2016. Autrement dit, vous pouvez différer vos travaux en 2017, ils seront pris en compte pour le crédit d’impôt.

La rédaction

Voir tous ses articles

Groupement forestier d'investissement

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de Fiducée Gestion Privée et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fin de personnalisation des contenus, mesure d'audience, statistiques, partage sur les réseaux sociaux, profilage et publicité ciblée. En savoir plus

Ok, J'accepte