Commentaire de gestion
Fiche pratique

Warrant ou certificats turbo pour démultiplier les gains ou les pertes

par La rédaction - le 17/03/2015

Bien avant l’arrivée des ETF, mais bien après le développement de la gestion indicielle, des produits dérivés ont permis de miser sur les indices sans détenir un fonds ou une action en direct : les warrants et des certificats turbo plus récemment. Ils permettent de miser sur la baisse ou la hausse des indices, et de se couvrir contre la réalisation de ses scénarios. Avec ces deux produits financiers hautement spéculatifs, les gains ne sont pas du tout garantis. Une personne peu avertie a toutes les chances de voir disparaître son argent investi dans ce type de produit.

Warrant et turbo nécessitent une parfaite agilité sur les marchés financiers et une excellente culture économique. Tout repose sur une très bonne anticipation de l’évolution des indices. Cette règle s’applique aussi aux OPCVM indiciels ou aux trackers, mais ici il y a une différence de taille : un warrant ou un turbo amplifient la performance de l’indice. Cela se traduit par deux conséquences qui se cumulent : le prix évolue en fonction de l’anticipation que l’indice atteigne ― ou non ― le niveau associé au warrant ou au turbo ; l’effet levier qui peut être accordé, c’est-à-dire l’autorisation par votre banque ou votre courtier en ligne d’acheter pour un montant bien supérieur aux liquidités que vous disposez pour investir.

Un warrant ou un turbo ne se valent pas. Le warrant correspond à une option d’achat ― ou de vente ― d’une action, d’un indice… Pour l’indice, la détention en réel n’est pas un objectif car un achat similaire à une action est impossible. Le but est de se séparer du warrant avant son terme. En effet, en achetant un warrant, vous pariez sur un scénario et la date de sa réalisation. Par exemple : le Cac 40 à 6 000 points en juin 2015. Le turbo vient amplifier une hausse ou une baisse de l’indice qui a pris en référence. Ce qui permet de dégager de la performance même quand les marchés sont calmes. Lorsque qu’un indice stagne, un certificat turbo peut dégager quelques points de hausse ou de baisse. Ainsi un +0,2 % ou -0,15 % peuvent devenir des + 35 % ou + 10 %. Turbo démultiplie l’amplitude des variations avec sans doute moins d’aléas qu’un warrant sans pour autant être un placement sécurisé. Mais c’est le prix de la performance.

La rédaction

Voir tous ses articles

Financement participatif
SCPI

SCPI : la séduction opère toujours

L’engouement pour les SCPI ne se dément pas, en attestent les records de collecte constatés au premier semestre 2017. La …

Actus

Lire la suite