Fonds
Fiche pratique

Fonds à formule : ces produits structurés à forte dose de mathématiques

par La rédaction - le 17/03/2015

Les fonds structurés se basent un concept très complexe. Seuls des esprits matheux de haut niveau peuvent tenter de comprendre comment fonctionne le moteur qui fabrique la performance. Pas étonnant qu’ils soient peu compréhensibles par un petit épargnant qui cherche un produit simple et qui lui garantisse le capital investi. Il n’en reste pas moins sensible aux produits qui annoncent des performances à faire saliver. C’est le cas des fonds à formule. Ils reviennent en force après une période de désaffection. Le précédent succès en 2000 avait enchaîné avec une vague de déboire et d’une superbe démonstration de l’incompréhension des souscripteurs dans le produit acheté, notamment l’existence de différents scénarios de réalisation de la performance et en particulier la probabilité que le pire scénario se produise. A présent, la leçon est tenue. Les fonds à formule sont des fonds communs de placement sophistiqués avec parfois la promesse de retrouver au moins les sommes placées réduites des frais afférents au fonds.

Comme pour les warrants ou les certificats Turbo, les fonds à formule font à pari sur l’évolution d’un indice ou d’un panier d’actions. La performance maximale est connue d’avance si l’objectif fixé sur le niveau de support de référence est atteint dans une durée de temps définie aussi. Exemple de scénario : si en 2016, le Cac 40 se situe au-delà de 6 200 points et que d’ici là il n’est pas descendu sous 3 500 points, alors le fonds pourra servir une performance maximale de 48 %. Si l’indice reste autour de 5 000 points sans descendre sous 3 500 points, le fonds servira un taux de performance de 2 %. Si l’indice passe sous 3 500 points sans aller sous 3 000 points, le capital est restitué hors frais de gestion, d’arbitrage et de tenue de compte. Si l’indice franchit à la baisse les 3 000 points, la perte maximale sera de 20 %. Si l’objectif est atteint avant le terme, le fonds peut être fermés et les souscripteurs perçoivent le gain promis.

Ces règles sont fictives mais elles résument la logique des fonds à formule. Pour retenir tel ou tel fonds, il faut donc se laisser adhérer au scénario proposé. Retenez aussi que tout au long de la détention d’une part d’un fonds à formule, vous ne détenez jamais les valeurs d’indices, contrairement à un OPCVM indiciel.

La rédaction

Voir tous ses articles

Financement participatif
SCPI

SCPI : la séduction opère toujours

L’engouement pour les SCPI ne se dément pas, en attestent les records de collecte constatés au premier semestre 2017. La …

Actus

Lire la suite